MANUFACTURES

Edit

Fondée par Primo Zélanti en 1956 à Digoin, au sud de la Bourgogne, cette petite entreprise familiale fabrique des vêtements de travail à l’ancienne et des vêtements quotidiens d’autrefois. Son fils Jean-Charles Zélanti qui reprit les rênes de la manufacture en 1988 aimait à dire : « Mon père voulait déposer la marque L’Agriculteur, mais c’était déjà pris, alors il a choisi Le Laboureur ».

La manufacture doit en grande partie sa renommée à la confection des vêtements corporatifs (largeots, coltins) en velours, moleskine épaisse ou métis lin/coton que les maisons compagnonniques imposent à leurs apprentis charpentiers-couvreurs, tailleurs de pierre ou encore menuisiers dans le pure respect de la tradition du savoir-faire d’autrefois.

Aujourd’hui, après un changement de direction, l’entreprise familiale, forte d’une trentaine de personnes, continue de produire à Digoin, sans changer de cap, des vêtements de qualité façonnés à l’ancienne.

Edit

Les indiennes Palempore des Indes, Kalamkari de Perse, toiles imprimées de Nîmes ou de Marseille sont toutes connues au XVIIIe siècle, sous le nom d’ « Indienne », en référence à leur origine lointaine.

C’est à la fin du 19è siècle, sous l’impulsion et la passion d’un gardian le marquis Folco de Baroncelli-Javon, dit lou marquès (Le Marquis), que la mode gardiane et tous ses codes vit le jour. Depuis 1938 les ateliers Mistral continuent de confectionner des vêtements de qualité dans la pure tradition gardiane sous la marque Indiennes de Nîmes.

Edit

Une chapellerie française centenaire située à Montazels dans la Haute Vallée de l’Aude. La dernière manufacture française à fabriquer des chapeaux depuis la laine jusqu’au chapeau fini. Un savoir- faire unique : la fabrication de la cloche (la forme), matière première pour tout chapeau en feutre de laine historique.

C’est sous la forme d’une SCIC (Scociété Coopérative à Intérêts Collectifs) que Montcapel assure depuis 2018 la sauvegarde d’un savoir-faire rare et le développement d’un site industriel local.

Edit

Depuis 1958, à Aigues-Vives dans l’arrière-pays gardois, La Botte Gardiane fabrique des chaussures et articles en cuir à destination initialement des gardians, et de particuliers en quête d’authenticité et d’un vrai savoir-faire de qualité français, reconnu par l’obtention du label Entreprise du Patrimoine Vivant en 2007.

C’est aujourd’hui l’une des seules entreprises françaises qui fabrique encore tout dans son atelier et s’approvisionne localement auprès des tanneries les plus qualitatives.

Edit

Le spécialiste des vêtements corporatifs allemands depuis 1947. L’entreprise située aujourd’hui à Spege confectionne avec le plus grand soin des vêtements traditionnels, tels que les pantalons de charpentiers à double fermeture éclair, signature de la marque. Matières tissées en Allemagne, accessoires soigneusement sélectionnés, fabrication rigoureuse, font de cette manufacture la référence outre-rhin du vêtement corporatif cher aux compagnons.
Outre les vêtements corporatifs, la gamme comporte une large étendue d’accessoires solides et fonctionnels

Edit

Fondée en 1844 par Adolphe Lafont, cette fabrique lyonnaise est une des marques françaises emblématiques du vêtement de travail.

Elle doit en partie sa notoriété à la salopette (pantalon de travail auquel on a ajouté une bavette), dont le modèle initial, la cotte 406, est toujours au catalogue Lafont plus de 100 ans après sa création. Rachetée en 2016 par Cepovett, leader français du vêtement professionnel, l’entreprise souhaite moderniser les lignes tout en puisant dans l’héritage de la marque, à l’image de la réédition de la salopette 406.

Edit

Entreprise familiale finlandaise fondée en 1968, par le Dr Touko Ollila orthopédiste. Il a développé une semelle en bois de bouleau qui offre confort et soutien. Forme et fonction réduisent les douleurs lombaires et soulagent les pieds.

Un savoir-faire toujours visible dans chaque sabot, une combinaison réussie entre design et bois, avec une sélection de cuir de qualité. Talla collabore avec de talentueux designers finlandais et étrangers tels que Marimekko et Nanso.

Des sabots pour des consommateurs urbains intéressés par un mode de vie plus durable.

Edit

Entreprise Suédoise centenaire située à Troëntorp.
Un sabot de construction anatomique pour un soutien correct des pieds et du dos. L’utilisation de bois d’aulne pour les semelles est connue pour ses propriétés d’absorption d’humidité afin de garder les pieds au sec et en bonne santé pendant les longues journées de travail.

C’est pour ces qualité de confort et de d’hygiène que les sabots de travail Troëntorp sont appréciés dans les métiers entre autres de la restauration, la santé et l’agriculture.

Edit

Depuis 1931, à Auburn dans l’état du Maine américain, la manufacture familiale Paine Products fabrique des encens artisanaux.

Les branches de baumiers (Cèdre rouge, sapin, pin) sont apportées par des bûcherons locaux. Elles sont ensuite broyées, séchées et moulées en bâtonnets ou en cônes d’encens séchés, et sans ajouts de produits chimiques. Des encens 100% naturels et durables!

Edit

Depuis 1977, la petite entreprise familiale Crow Canyon, située au nord de la Californie, crée avec l’impulsion de sa fondatrice Cara Barde des lignes de vaisselles utilitaires en acier émaillé à l’élégance sobre, dans des émaux écologiques.

COUTELLERIES

Edit

Créée en 1928 à Nontron (Dordogne), la manufacture a été rachetée en 1992 par la société La Forge de Laguiole. Elle fabrique des couteaux de Nontron, Les plus vieux couteaux de France dont les premières traces remontent à l’an 1300. Réalisant l’émouture de la lame, le polissage, le tournage, l’usinage du manche, le montage la coutellerie Nontronaise est la seule à produire les couteaux traditionnels de Nontron. Labélisé EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant)

Edit
En 1894, le premier couteau Higonokami est forgé dans l’ancienne province de Higo. De fabrication artisanale, c’est LE fermant rustique et traditionnel Nippon. Sa lame très tranchante, constituée de 3 couches d’acier carbone (San Mai), aux courbes caractéristiques d’épée japonaise, se range dans un fourreau en laiton, sur la plupart duquel on retrouve la signature du forgeron. Historiquement il était utilisé dans la calligraphie pour tailler les plumes d’oie. Aujourd’hui Nagao Kanakoma Knife est le seul fabricant à pouvoir utiliser la marque Higonokami.
Edit

Une chapellerie française centenaire située à Montazels dans la Haute Vallée de l’Aude. La dernière manufacture française à fabriquer des chapeaux depuis la laine jusqu’au chapeau fini. Un savoir- faire unique : la fabrication de la cloche (la forme), matière première pour tout chapeau en feutre de laine historique.

C’est sous la forme d’une SCIC (Scociété Coopérative à Intérêts Collectifs) que Montcapel assure depuis 2018 la sauvegarde d’un savoir-faire rare et le développement d’un site industriel local.

Edit
La Coutellerie LE FIDELE a été créée en 1991 par Isabelle et Yvan Boitel. A ses débuts, la Marque au Chien était spécialisée dans la fabrication artisanale du mythique couteau « Le Laguiole ». Très vite elle a élargie sa gamme aux couteaux régionaux, tels Le Thiers, Le Pradel ou encore le couteau marin Le London.
Edit
Installé à Thiers, capitale de la coutellerie Française, depuis 3 générations, Au Sabot est une des plus anciennes marques de coutellerie. Préservant les gestes ancestraux tout en intégrant les dernières technologies de production elle est spécialisée dans la fabrication de couteaux régionaux de France, dont la tenue de coupe et la durée dans le temps sont réputées. Labélisé EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant)
Edit
En 1902, Léon Coursolle imagine un couteau d’un nouveau genre dont le manche en laiton massif reprend des illustrations d’époque frappées en bas-relief. Il devint le créateur français du couteau à sujets. Ce petit couteau plat, d’une lame ou de plusieurs pièces (tire-bouchon, poinçon, ouvre-boîte) est fabriqué intégralement à Thiers depuis plusieurs générations, toujours suivant la même méthode ancestrale.
Edit
La société Otter a été fondée vers 1840 à Solingen, la ville de l’acier allemande. Son nom vient des loutres qui vivaient sur les rives des ruisseaux et rivières de la région «Bergisches Land» à cette époque. Le couteau Mercator, créé en 1867, équipa les soldats allemands durant les 1ère et 2nde guerres mondiales. Toujours fabriqués et affûtés à la main avec le plus grand soin, plus de 40 étapes manuelles sont nécessaires à la fabrication d’un couteau Otter Mercator.
Edit
Fondé en 1960 par Maserin Fervido l’entreprise familiale continue 60 ans après de produire des couteaux atteignant des niveaux élevés de processus de production. Sa petite navette « Temperino », initialement en cuivre, était traditionnellement offert de père en fils en Italie.
Edit
Depuis 1870, Les couteaux pliants MAM sont aux Portugal ce que l’OPINEL est à la coutellerie Française. Un couteau simple fabriqué au Portugal, très reconnaissable par sa lame pied de mouton et apprécié pour son pouvoir de coupe à petit prix.
Edit
Comme son nom ne l’indique pas Old Bear est une coutellerie italienne fondée en 1925. Les couteaux pliants marqués d’un ours, emblème de la marque, sont fabriqués encore artisanalement. Les manches sont en fabriqués à partir de bois locaux, olivier ou noyer, et l’acier est de grande qualité. Ils présentent la caractéristique d’avoir une virole à double blocage. Un couteau de EDC

MARQUES

Edit

Au détour du Barbès populaire et du Montmartre historique La Blouse de Lyon est une adresse spécialisée depuis 1937 dans la vente de vêtements de travail de corporations, d’artisans et de linge de maison.

Repreneurs de l’enseigne en juillet 2019 Gwendoline et Nicolas préservent l’âme du lieu tout en l’actualisant. Une clientèle en quête d’authenticité se mêle aux professionnels et à la nouvelle génération d’artisans, boulangers, chefs, bottiers, chocolatiers, vignerons, cavistes…
Plus qu’un vestiaire pour professionnels, c’est une sélection de vêtements de métiers, d’accessoires et d’objets utilitaires en lien avec le labeur.

Edit

Magasin fondé en 2000 au cœur du quartier Shoreditch de Londres.
De la quincaillerie aux vêtements, Labour & Wait propose une large sélection de produits intemporels au design fonctionnel, appropriés à un environnement traditionnel ou contemporain.

Une approche simple et honnête de la conception, où la qualité et l’utilité sont intrinsèques.